Incarnez un Marine, un Alien ou un Predator dans cette guerre sanglante. Trois races, une Guerre.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chasse d'une Runner... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rexia

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 26
Localisation : Là où me guide la voie de ma reine.

MessageSujet: Chasse d'une Runner... [Libre]   Jeu 7 Juil - 14:57

    Un petit groupe de bipèdes, composé par quatre soldats marines, avait réussi à se frayer un chemin en territoire Xénomorphe. Ils se déplaçaient de jour, car ils savaient que de toute façon, les créatures pouvaient les voir dans le noir. Alors, plutôt que de prendre le risque de se faire repérer par un groupe d'aliens alors qu'ils seraient en aveugles, ils préféraient pouvoir les affronter sous la lumière... hélas pour-eux, alors qu'ils étaient en train d'avancer dans les ténèbres des bas-fonts de la ruche, les rayons chauds du soleil n'arrivaient pas à pénétrer en ces lieux où s'accumulait la moisissure et la salive de Xénomorphes. Ils s'étaient enfoncés beaucoup trop profondément, et là, ils ne pouvaient alors plus compter que sur leurs torches et un peu de moussu verte fosforésante qui avait poussée sur les murs... mais c'était parce que c'était-là leur but, au final. Construit le plus profondément, en dessous de la salle royale de la ruche, se trouvait une pièce géante, une sorte de hangar où était autrefois stockés des fus de déchets radioactifs. Cette salle était construites avec de grands piliers porteur. Leur but ? Les soldats s'étaient désignés volontaire pour une mission suicide : placer une petite bombe sur le pilier centrale, afin que cela fasse s'effondrer la salle où la reine s'était installée. Ils savaient qu'ils n'avaient pratiquement aucune chance de s'en sortir vivants... mais ils étaient près à exploser avec, si cela permettait d’abattre les Xénomorphes... et surtout, tous, sauf se retrouver attacher aux parois de leur ruche, avec un Facehugger sur le visage. Et puis, après-tout, jusque-là, ils s'en étaient plutôt bien sortis. Se servant de bous pour camoufler leurs odeurs et la chaleur de leur corps, ils s'étaient déplacés par différents circuit de ventilation, aidés d'une vieille carte qu'ils avaient dénichés dans un coin de leur base... aucune des bêtes noires ne semblaient les avoirs repérer... enfin, c'est là ce qu'ils pensaient...
    Il arrivèrent finalement dans un grand couloir sombre. Il n'y avait pas de la matière visqueuse que sécrétaient les Xénomorphes sur les murs... a croire qu'ils n'avaient pas encore investi cette partie des lieux. C'était peut être parce que cet endroit n'était pas forcément ce qu'ils préféraient... effectivement, il y avait-là beaucoup d'humidité, les goûtes tombaient littéralement en cascade sur leurs casques, mais la chaleurs n'y était aussi suffocante que dans les niveaux supérieurs, car ils s'étaient éloignés de la chaudière en descendant. En face d'eux, au bout du couloir qui ne faisait que quelques mètres de longueur, il y avait une grande porte en acier... ils y étaient presque, derrière cette porte se trouvait le hangar où ils devaient placer les explosifs. D'ici quelques minutes, ce serait finit... il s'arrêtèrent alors pour faire le point. L'un d'entre-eux, l'unique femme du groupe, posa son sac à dot par terre, et en sortit en boitier en plastique, et des boutons rouges et bleus, et un minuteur...


    -Tu es sûr que ce machin va suffire ? Demanda un de ces camarades, celui à l'avant du groupe, qui tenait la carte, et qui regardait avec inquiétude les différentes plaques d'aération qui faisaient le long du couloir... elles faisaient l'angle entre le sol et le mur, et la plupart d'entre-elles étaient éventrées. Bref, un lieu parfait pour un Xénomorphe voulant tendre une embuscade.
    -Ce sera au moins suffisant pour faire s'effondrer la salle, répondit sa collègue, qui faisait de son mieux pour garder son sang froid. Ca ne tuera pas obligatoirement la reine, mais ça créera une brèche dans leur défense et ça permettre aux autres de peut être lancer une attaque final. On te la expliquait, c'est là une tentative désespérée, mais c'est la dernière qu'il nous reste.
    -Fe... finissons-en, avant que... que... que je parte en courant... beigueilla le marine le plus en retrait, celui qui avait le plus de mal à réprimer ses tremblement...

    La fille replaça son sac sur son dos, mais garda la bombe en main... la minuterie était déjà programmée pour qu'elle explose dans dix minutes, il ne lui restait plus qu'à appuyer sur le bouton bleu pour la lancer. Si ils avaient de la chance, ils auraient peut être le temps de s'éloigner avant l'explosion... sinon, temps pis, au moins ils mourraient en héros. Ils furent quelques pas... et tout à coup, une ombre, à la fois furtive et rapide comme le vent, jaillit d'un des conduit d'aération... avant que ses camarades n'aient le temps de réagir, elle se fit emporter et disparue par un autre conduit. A ses hurlements s'ajoutèrent ceux de ses camarades, foncèrent dans la même direction pour essayer de la rattraper... hélas, ils ne furent pas plus rapide que la jeune Rexia, une Runner à la carapace marron, qui les avaient suivit depuis déjà presque une demi-heure. Elle aurait pue les attaquer bien avant, seulement voilà : la jeunette était joueuse, et elle adorait observer ses proies avant de s'en prendre à eux, leur laisser croire qu'ils étaient sortis d'affaire. La femelle humaine cessa de hurler lorsque la chasseuse lui cogna férocement la tête contre la paroie métallique du conduit de ventilation, l’assommant sur le coup... elle pourrait très bien servir comme hôte lorsqu'elle retournerait au nid. Les trois autres, entendant qu'elle avait arrêtée de hurler, pensèrent qu'elle venait de se faire tuer... alors ils se mirent à courir vers la porte, qui leur semblait à une distance extrêmement lointaine, tout à coup...
    Dommage pour eux, ils ne purent pas distancer Rexia, qui fit la course avec-eux à travers les conduits de ventilation, et, lorsqu'elle réussit à les dépasser, elle en ressortit à nouveau et attrapa par la cheville le meneur avec sa carte. Lorsque les deux autres ouvrirent le feu avec leurs mitrailleuses sur elle, il était déjà trop tard : la chasseuse venait de s'abriter derrière le mur, et tout ce qu'ils réussirent à faire, c'est tuer leur collègue, à moitié entré par le trou, avec une rafale de balles de la poitrine. L'un d'entre-eux essaya de le tirer par le ceinture, de le faire sortir de là... grossière erreur. La Xénomorphe, elle, ne s'était pas éloignée, cachée dans l'ombre du conduit, et elle fracassa le crane de cet autre humain à l'aide de sa seconde paire de mâchoires, au bout de sa langue. Celui qui restait, celui qui n'arrêtait pas de trembler et qui laissait émaner l'odeur si excitante de la peur, voyant qu'il était le dernier survivant de cette stupide mission, prit la fuite en direction de la salle... mais il ne pensait plus à la bombe, il ne pensait plus à ce qu'il devait faire. Il ne pensait plus qu'à une chose : se mettre à l'abri derrière une porte en acier.
    Seulement voilà, il se retrouva comme un idiot devant le boitier d'ouverture à chiffre... il ne connaissait pas le code, c'était celui qui venait de se faire défoncer le crane, qui le connaissait, et maintenant, vu son état, il allait être bien incapable de le lui donner. Alors ils se retourna et balaya le couloir avec une rafale de sa mitraillette. Dans la panique, il vida complètement inutilement un chargeur entier. Il se dépêcha d'en mettre un neuf dans son arme, et recommença à tirer, en hurlant à s'en casser la voie...


    -Où es-tu !!?!!

    Et bha, c'était plutôt simple... si il voulait savoir où était la jeune chasseuse, il lui suffisait de lever les yeux. Il y avait, juste au dessus de lui, un gros trou fait de métal fondu. Rexia n'était pas sûr de son histoire, mais elle supposait que c'était ce qu'il restait d'un de ses congénères, mort au combat. Et elle c'était planquée pile à cette endroit, observant cet abruti d'humain qui, dans la panique, faisait vraiment n'importe quoi, tout en ricanant. Puis, lorsqu'elle en eut mare, elle le tua, de la façon la plus simple du monde : elle fit se balancer sa queue derrière lui et lui planta son dard en forme d'épée dans le dos, d'où il ressortit pas la poitrine... la pauvre victime n'eut sans doute même pas le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait, avant que ne se retrouve suspendu contre la bête brune. La jeune Xénomorphe sauta alors au sol, et, une fois bien-sûr qu'elle n'avait oubliée personne, leva bien haut la tête et siffla, victorieuse, heureuse que son attaque ait été une telle réussite. En poussant ce cri de victoire, elle annonçait sa réussite à ses frères et soeurs, elle annonçait que sa vitesse et sa furtivité portait très bien ses fruits. Puis elle commença doucement à repartir, en se dandinant, la tête haute, toute fière d'elle... oui, elle était peut être un peu vantarde. Elle allait retourner à la ruche, installer la femelle qu'elle avait assommée devant un oeuf et se permettre une petite sieste avant de devoir repartir en chasse... mais il y avait quelque-chose de bizarre, elle avait l'impression d'être plus lourde que d'habitude. Elle se retourna et s'aperçu qu'elle traînait toujours le soldat qu'elle venait de pourfendre. Rha, quelle idiote ! Elle venait de réussir à se coincer toute seule la queue dans un cadavre ! Se maudissant elle-même de sa propre stupidité, et espérant que personne ne la verrait dans une position aussi ridicule, elle commença à la gigoter dans tous les sens, essayant de se débarrasser de son poids...


Dernière édition par Rexia le Sam 23 Juil - 6:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satorax Necro

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/07/2011

Fiche d'information
Spécialisation: Vitesse, Approche silencieuse

MessageSujet: Re: Chasse d'une Runner... [Libre]   Ven 8 Juil - 8:51

Pas très agréable se rêve....

La sensation d'être entraver, comme attacher par des lianes. Je me tordit en U comme pour briser ces liens invisible. Une sensations désagréable m'emplit rapidement, j'avait faim, très faim. D'un Geste vif j'ouvrir grand la gueule et la referma sur une masse de chair rouge sanguinolente, secouant ma tête dans tous les sens pour arracher la précieuse matière qui réveiller mes instinct de prédateur, je planter mes mandibules buccale palmée dans la chair tendre pour la découpé en morceau en les secouant de gauche a droite. La viande s'arracher vivement et je la fit descendre dans mon gosier, alors que j'entendez déjà les hurlement de douleur de mon hôte.

Me tordant une nouvelle fois je fini par entendre un craquement sec qui résonna en moi de ma crâne jusqu'au bout de ma queue, je me précipiter vers la zone du craquement, me heurtant a une parois épaisse, prenant de nouveau mon élan je biser cette parois. Le Sang vert fluo de mon hôte se rependit sur le sol recouvert de résine de la ruche, ma tête jailli au milieu de cette bouillit verdâtre, prenant une grande inspiration puis hurlant de toute mes force. Les échos de mon crie strident se répercutèrent dans les profondeurs de la ruche où il se trouver... Je m'extirpait de cette entrave de chair et d'os pour tomber lourdement au sol et m'engouffrer dans une cavité pour commencer a digéré et muer.

-----------------------------------------------


Le réveille fut difficile, mes phéromones s'allumèrent me donnant une représentation en 3D de la zone, pratique cette vision, on est pas gêner par l'ombre ou le soleil et on peut voir les vibration du sol en visuel. Prenant appuie sur mes pattes arrière fraîchement sortit je me mit debout. Secouant la tête dont mes rasta suivie le mouvement, claquant mes mandibule et sortant ma mâchoire secondaire pour vérifier toute anomalie possible.

Sortant difficilement de mon trou, je tomber nez a nez avec une Runner se secouant pour dégager sa queue d'un cadavre de Marines. Rah, voila qu'il avait raté la bagarre de peu.

Il la fixa... Pas possible, les Facehugger sont-ils tous asses stupide pour parasiter des hôtes inoffensif comme les chien et les hommes? Peuvent pas attendre de trouver un Yautja ou un animal super dangereux? Après on s'étonne qu’au-tend d'Alien meurt au combat.

Un grésillement se fit entendre au sol, une radio tomber du Marines coincer.

"Demande confirmation, la charge est-elle placé?............... La charge est-elle placé? Equipe Alpha répondait.......... Une équipe de deux Marines et trois androïde de combat v'ont être envoyer a votre positions pour prendre connaisance de votre état, et si il le faut, enclencher la bombe."


D'un Geste brusque j'écraser cette radio, a présent c'était sûr, la Runner m'avait repéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexia

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 26
Localisation : Là où me guide la voie de ma reine.

MessageSujet: Re: Chasse d'une Runner... [Libre]   Ven 8 Juil - 21:57

    Rexia continua un long moment à secouer sa queue, cherchant à se débarasser de ce poids mort qui pendouillait lamentablement au bout, se laissant dandiner comme une vieille marionnette de chiffon... elle tenta tout : elle fouetta le vent, le frappa contre le sol, elle se mit même à courir en rond, comme si elle était en train de poursuivre son dard... mais rien à faire, le cadavre restait obstinément accroché à elle, comme une sangsue, ou encore un amant trop collant. La lame s'était en réalité logée entre les côtes de l'humain, et avec les piques qui l'entouraient, cela faisait le même effet qu'un amson : facile à planter, très dur à déloger. Alors la Runner se décida enfin à se servir de ses pattes-avants... elle saisit le corps et, à l'aide de coups de griffes et de mouvements de la queue, elle réussit à littéralement le déchirer en deux, comme une feuille de papier. Les deux morceaux tombèrent de chacun de ses cotés, dans un horrible bruis du succion et d'os en train de craquer... horrible pour les humains, mais elle, elle l'aimait bien, ce bruit, c'était comme une mélodie à ses oreilles. Après-tout, durant le temps où elle reposait dans le nid de la reine, trois jours plus tôt, alors qu'elle n'était encore qu'une petite larve Xénomorphe, ce bruis-là, fait par les hôtes en trains de relacher ses frères et soeurs, avait en quelque sortes été sa berceuse, avec les grognements et les hurlements... la quadrupède sursauta. Elle venait d'entendre un grésillement, juste derrière-elle, et une voie humaine... avait-elle oublier l'un d'entre-eux ?
    Elle se retourna rapidement... pour s’apercevoir que ce n'étais là qu'une de ces boites appeler radio, que les humains utilisaient pour communiquer entre-eux à distance... encore le genre de gadget complètement stupide dont les espèce sous-évoluée avait besoins pour survivre. Les Xénomorphes, eux, au moins, n'avaient pas besoin de ce genre d'artifice, vu qu'ils pouvaient naturellement communiquer entre-eux à distance, à travers des phéromones et un don naturel de télépathie. La radio fut réduite au silence par un puissant coup de griffe... sauf que ce ne fut pas l'oeuvre de la chasseuse à la carapace brune. Elle était sur le point de le faire, mais un autre Xénomorphe, un frère... généralement, elle appelait toujours un membre de sa propre ruche "frère" ou "soeur"... la devança. Oh, non, la honte ! Rexia avait tellement était absorbé par son jeu et sa tentative de se débarrasser de son encombrant passager clandestin, qu'elle ne c'était même pas aperçue qu'il y avait un de ses semblables tout près d'elle. Et pourtant, le tôt de phéromones que laissaient échapper les aliens, ainsi que leur flair extrêmement développé, leur permettait de se sentir les uns les autres, généralement. Seulement, voilà, cette chasseuse était encore bien jeune, pas très expérimenté, joueuse et peu attentive... elle considérait chacune de ses missions pour un jeu, et ça la détournée du reste de son environnement... une grossière erreur ? Bon, d'accord, c'était peut être le cas... mais au font, est-ce que c'était si grave que ça, vu que jusqu'à maintenant, elle avait réussie chacune de ses chasses sans trop de difficulté ? Elle était peut être gamine, mais elle savait d'instinct reconnaître les dangers, comme tous les siens, et elle agissait toujours en sorte que ce soit bon pour la communauté. Alors, qu'elle le fasse en jouant, est-ce que c'était si grave que ça ?
    En tous les cas, c'était ce que elle, elle pensait. Alors finalement, elle passa rapidement à autre-chose qu'à sa pathétique démonstration sensorielle. Elle était d'ailleurs bien trop contente de rencontrer un nouveau visage... en effet, elle était presque-sûr de n'avoir jamais rencontrer ce frère à la ruche, et cela se transforma en certitude lorsqu'elle sentit en lui une odeur encore plus jeune qu'elle : ce Xénomorphe venait tout juste de muer... pour penser à autre-chose.


    *"Bienvenu dans notre monde, le nouveau..."* lui dit-elle à travers leur langage télépathique, en commençant à tourner autour de lui, l'observant de la tête à la queue... non seulement elle ne le connaissait pas, mais en plus, elle n'avait encore jamais vu son type, et elle se laissait, comme souvent, emporter par sa curiosité *"Dit-donc, tu es balèze ! Laisse-moi deviner... tu es né d'un Yautja, c'est bien ça ? Moi, je n'en aie encore jamais vu, mais je voies un peu à quoi ils ressemblent grâce à la mémoire de la reine-mère. En tous cas, dans la ruche, on m'appel Rexia. Je suis contente de pouvoir te compter parmi mes frères"* Le regard de la femelle tomba sur les morceaux noirs qui formaient autre-fois la radio. La voie avait dit qu'ils envoyaient d'autres humains... d'autres proies. Si elle avait eue des lèvres, la chasseuse aurait eue un petit sourire malicieux *"Tu as entendu comme moi ? On va encore avoir droit à d'autres humains pour jouer avec nous. Je vais partir à leur rencontre... tu devrais venir chasser avec moi. Crois-moi, vu que tu viens tout juste de muer, tu as quand-même besoin de te faire un peu les muscles, de t'échauffer un peu pour te réveiller. Je sais de quoi je parle, parce que je n'ai que trois jours... et puis, tu verras, la chasse, c'est marrant"* Et, sur ceux, elle le laissa sur place et repartit par les conduits de ventilation. Son invitation ne le forçait à rien, bien-sûr, mais elle espérait qu'il viendrait traquer avec elle. C'était toujours plus drôle, à plusieurs...

    En passant devant le corps toujours inconscient de la femme, Rexia en profita pour attraper la bombe... elle la balancerais dans un coin sombre de la ruche en passant, afin que plus aucun humain ne puisse y mettre la main dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse d'une Runner... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasse d'une Runner... [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une partie de chasse qui se transforme en escapade... (PV Libre)
» Chasse et ceuillette. (libre)
» Un chasseur sachant chasser... ne sort jamais sans son chien de chasse [libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aliens vs Predators RPG :: Partie RPG :: La ruche :: Plus profondément-
Sauter vers: